Au nom du père

Dans le tennis féminin beaucoup de joueuses ont comme entraîneur un des membres de leurs famille, souvent le père conseil ou dans certains cas dicte la vie de leur fille sur le circuit. Pour Monica son père Karolj Seles a joué un rôle positif et crucial dans sa vie et dans sa carrière de championne.
Alors âgée de 6 ans, elle joue pour la première fois avec son père entre deux voitures, la suite on la connais… Karolj Seles a toujours conseillé et protégé sa fille. Fair play, souvent il applaudissait les points gagnants des adversaires de Monica avec un large sourire ce qui est plutot rare aujourd’hui. Malheureusement pour Monica le destin en a voulu autrement, en mai 1998 Karolj Seles perdit sa dernière bataille celui qui croyait qu’il fallait avant tout aimer son sport et passé de l’autre côté du filet.

Aujourd’hui la jeune femme vit avec cette absence mais avec l’exemple de ce père.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :