Monica Seles au Panthéon de la gloire

monica selesMonica Seles a été intronisée au Temple de la renommée du tennis international, jeudi, couronnant une carrière durant laquelle Monica Seles a remporté neuf tournois du Grand Chelem, et qu’elle a relancée plus de deux ans après avoir été poignardée pendant un match.

« Ce fut une carrière marquée de plusieurs hauts et de plusieurs bas », a résumé Seles lors d’une conférence téléphonique. Mon amour du sport est l’un des éléments qui m’a permis de rester motivée. »

Reconnue pour ses grognements en deux temps et ses puissantes frappes à deux mains, autant ses coups droits que ses revers, Seles a gagné 59 tournois en carrière, incluant quatre titres des Internationaux d’Australie, trois des Internationaux de France et deux des Internationaux des Etats-Unis.

Mais en avril 1993, alors qu’elle se trouvait au sommet de son art, Seles a été attaquée par un spectateur lors d’un tournoi disputé à Hambourg, en Allemagne.

Seles a effectué un retour au jeu 27 mois plus tard et elle a aussitôt atteint la finale des Internationaux des Etats-Unis, en 1995. En 1996, elle a ajouté son quatrième titre en Australie et a participé à deux autres finales de tournois majeurs avant de se retirer.

Seles ne cherche pas à savoir quels exploits elle aurait pu réaliser si elle n’avait pas été victime de cette agression.

« J’évite de me poser ces questions parce qu’il n’y a pas de réponses », a-t-elle déclaré.

Ennuyée par une blessure au pied gauche, Seles a disputé son dernier match lors des Internationaux de France de 2003, à l’âge de 29 ans. Pensant qu’elle effectuerait peut-être un autre retour, Seles a attendu à l’an dernier avant d’annoncer sa retraite.

Née dans ce qui s’appelait alors la Yougoslavie, Seles a déménagé aux Etats-Unis à l’âge de 13 ans et s’est inscrite à l’Académie de tennis de Nick Bollettieri. Elle est devenue citoyenne américaine en 1994 et a aidé les Etats-Unis à remporter la Fed Cup en trois occasions.

Médaillée de bronze des Jeux olympiques de Sydney en 2000, Seles est devenue la plus jeune championne des Internationaux de France, un tour de force qu’elle a réalisé alors qu’elle n’avait que 16 ans. A ses yeux, il s’agit du plus grand triomphe de sa carrière.

« Lorsque vous avez 16 ans, tout le monde vous dit que vous allez être une grande joueuse, etc., etc., etc. Mais vous n’y croyez pas tant que vous n’avez rien accompli. »

Rendez-vous donc le 11 juillet 2009, du côté de Newport sur la côte est des Etats Unis, pour cette cérémonie du Tennis hall of Fame et entrer au Panthéon de la Gloire du tennis.

source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :